ACCUEIL CONFÉRENCES ARTICLES MAGAZINE HISTOIRE VIDÉOS CONTACT NOUVELLES ÉDITORIAUX LIENS ENGLISH

Facebook Twitter YouTube

MIZAR ET ALCOR

par Luc Descoteaux

Les Ourses
Figure 1 · Les constellations des Ourses, par Luc Descoteaux, prises de la banlieue ouest de Montréal. La Grande Ourse est en bas et la Petite Ourse est en haut. Cliquer pour agrandir.

L’étoile la plus connue de la Grande Ourse est Mizar : c’est celle qui marque le «coude» du manche de la louche. Elle fait duo avec Alcor; ensemble, ce tandem est presque aussi célèbre que la Grande Ourse elle-même. On cite souvent ces étoiles en parlant d’un test de la vision : en effet, en prêtant une attention particulière, une bonne vision pourra distinguer sans aide la présence d’une étoile tout près de Mizar. Des jumelles pourront bien sûr confirmer facilement cette présence; il s’agit de l’étoile Alcor.

Mizar mérite toutefois sa célébrité à plus d’un égard : elle fut la première étoile double découverte au télescope (par Riccioli, en 1650), la première étoile photographiée (par Bond, en 1857), et la première binaire spectroscopique détectée (par Pickering, en 1889)!

Mizar et Alcor aux jumelles

Figure 2 · Représentation d’une vue des étoiles Mizar et Alcor à l’aide de simples jumelles. On peut bien voir les deux étoiles bien séparées : Mizar en bas, et Alcor en haut.

Mizar et Alcor au télescope

Figure 3 · Un petit télescope permet de mieux séparer les deux étoiles principales, et ainsi de révéler l’étoile compagne de Mizar (appelée «Sidus Ludovicianum»), en bas juste sur sa gauche.

Un petit télescope montrera facilement Mizar et Alcor de part et d’autre du champ de vision, et révélera la double nature de Mizar. Trois étoiles seront donc présentes (Figure. 2): Un duo très serré d’un côté (Mizar et son compagnon), et Alcor de l’autre.

Mizar et Alcor sont-elles reliées physiquement, en orbite autour l’une de l’autre? Nous n’en sommes pas certains. Certaines orbites sont tellement vastes qu’il nous faudra attendre encore plusieurs années, voire plusieurs siècles, avant de savoir; tel est le cas pour ce duo des plus populaires…



 

 

© 2017 Astronomie-Québec et ses collaborateurs · Tous droits réservés