ACCUEIL CONFÉRENCES ARTICLES MAGAZINE HISTOIRE VIDÉOS CONTACT NOUVELLES ÉDITORIAUX LIENS ENGLISH

Facebook Twitter YouTube

LES FRAIS CACHÉS DE LA POLLUTION LUMINEUSE

Cette vidéo, créée par InsuranceQuotes.org dans le cadre de leur série Hidden Costs («frais cachés»), fait réfléchir. La lumière « est belle de loin, mais aveuglante le reste du temps », comme dit dans la vidéo (en anglais), et est même cancérigène, car elle « augmente vos niveaux de dopamine, tout en réduisant vos niveaux de mélatonine » indispensable au maintien du cycle circadien (éveil/sommeil).

Texte original

It’s more than a billion cars burning two billion headlights. It’s argon gas and less than an inch of tungsten metal swinging naked from the ceiling. It’s beautiful—at a distance—, and blinding the rest of the time.

It’s sealed glass tubes, mercury, phosphor powder, free electrons, and ions, bumping and vibrating and dully humming. It’s 1898 to 1959. The discovery of neon to the “Welcome to Las Vegas” sign. It’s the Las Vegas Strip. It’s the Sunset Strip. It’s strip clubs and stadiums and street cars. It’s malls. It’s your work. It’s outside your bedroom window, keeping you from sleeping. It’s insomnia.

It’s the slow extinction of animals and insects dependent on darkness for migration and mating. It’s the device you obsessively check in the street raising your dopamine levels, while reducing your melatonin. It’s a carcinogen.

It’s one of the reasons women in developed nations are five times more likely to have breast cancer. It’s looking down instead of up.

It’s two thirds of the global population—five billion people—unable to truly see the night sky. It’s the indifferent blinking out of two hundred billion stars.

To learn more about light pollution and its impact on our environment and health, check out darksky.org.

Traduction française

Ce sont plus d’un milliard de voitures brulant deux milliards de phares. C’est du gaz argon et moins d’un pouce de métal tungstène nu balançant du plafond. C’est beau — de loin — et aveuglant le reste du temps.

Ce sont des tubes de verre scellés, du mercure, de la poudre de phosphore, des électrons libres, et des ions s’entrechoquant et vibrant et résonnant. C’est de 1898 à 1959. De la découverte du néon au signe « Bienvenue à Las Vegas ». C’est le Las Vegas Strip. C’est le Sunset Strip. C’est des clubs de striptease et les stades et les tramways. C’est les centres commerciaux. C’est votre travail. C’est à l’extérieur de la fenêtre de votre chambre et ça vous empêche de dormir. C’est l’insomnie.

C’est la lente extinction des animaux et des insectes qui dépendent de l’obscurité pour la migration et la reproduction. C’est l’appareil que vous vérifiez avec obsessionn dans la rue, élevant vos niveaux de dopamine, tout en réduisant votre mélatonine. C’est un cancérigène.

C’est l’une des raisons pour lesquelles les femmes dans les pays développés sont cinq fois plus susceptibles d’avoir un cancer du sein. C’est regarder en bas plutôt qu’en haut.

C’est deux tiers de la population mondiale — cinq milliards de personnes — qui ne peuvent pas vraiment voir le ciel nocturne. C’est l’extinction indifférente de deux cents milliards d’étoiles.

Pour en savoir plus sur la pollution lumineuse et son impact sur notre environnement et la santé, consultez darksky.org.

Éteignez… pour VIVRE!



 

 

© 2017 Astronomie-Québec et ses collaborateurs · Tous droits réservés